Archives de la catégorie 'Psychologie de la personnalité'

Conformisme

Conformisme

Le conformisme est un concept moral-psychologique et moral-politique qui implique une position opportuniste dans la société, une adoption inactive du tissu social existant, le régime politique. En outre, c’est une volonté de partager les points de vue et les convictions qui prévalent, d’être d’accord avec l’attitude générale qui prévaut dans la société. En outre, la conformité est considérée comme un rejet de la lutte contre les tendances dominantes, même avec leur rejet interne, leur auto-élimination [...]

Stigmatisation

Stigmatisation

La stigmatisation est l'attribution par une société environnante à une personne de certaines caractéristiques, le plus souvent d'une orientation négative, en fonction de facteurs formels externes dus à des coutumes culturelles, des politiques ou des complexes psychologiques personnels. Ce phénomène vient du mot grec signifiant stigmatisation. Ainsi, par exemple, une personne diagnostiquée avec un trouble mental est souvent attribuée à un désir excessif d'actes de violence ou à une incapacité à travailler efficacement. Social [...]

Sacrifice de soi

Sacrifice de soi

Le sacrifice de soi est la négligence des intérêts personnels d'un individu afin de préserver le bien-être d'autrui. En termes simples, c’est le désir de refuser de satisfaire des objectifs personnels, des plaisirs, voire même la vie, afin de protéger les avantages et les intérêts d’autres personnes. Le sacrifice de soi est considéré comme une forme extrême d'altruisme. Dans le rythme moderne de la vie à grande vitesse, dans un univers où règnent la technologie et une tendance à la conquête du gain personnel, où elle se répercute [...]

Auto-manger

Auto-manger

L'auto-consommation est une habitude d'introspection et d'autocritique. La samoyété s'appelle la colère et le mécontentement, se retournant contre eux-mêmes. Elle se caractérise par la présence de plusieurs formes de manifestation, à savoir: molle, raide et morne. Le doux comprend l’habitude de reprocher sa propre personnalité, le dur comprend l’habitude de se blâmer et de se flageller, le triste inclut l’habitude de dramatiser des erreurs et de diriger des pensées sans joie du même contenu dans un cercle. [...]

Mendicité

Mendicité

La mendicité est la mendicité de l'argent ou d'autres actifs matériels et immatériels d'étrangers. Pour la majorité des «demandeurs», la mendicité est la principale source de revenus. Le problème de la mendicité est souvent accompagné de vagabondage. Aujourd'hui, ce problème est une «entreprise» à grande échelle, dirigée par divers groupes criminels. Les gens sont souvent contraints de force de mendier et de mendier. Souvent, pour une telle entreprise, les structures criminelles attirent les mineurs [...]

Ambition

Ambition

L'ambition est le degré d'ambition humaine, son aspiration à atteindre des objectifs, le désir de recevoir des marques extérieures d'honneur et de respect, de dignité et de fierté de l'individu. En d’autres termes, c’est le degré de marge dont dispose le sujet pour obtenir des avantages pour la vie, une mise en œuvre professionnelle et interpersonnelle. Si le sujet a besoin de très peu de choses dans la vie, on pense qu'il a de petites ambitions. S'il fait des plans grandioses [...]

Vandalisme

Vandalisme

Le vandalisme est un état spécifique de l'esprit du sujet, le poussant à détruire, profaner des objets culturels, des œuvres d'art et endommager d'autres objets d'importance publique. Le concept de vandalisme a une signification négative dans la société et constitue une forme de réaction comportementale déviante. Le problème de ce phénomène réside dans l'insensibilité des actions visant l'extermination d'objets du domaine public, la destruction de monuments historiques, la profanation [...]

Anomie

Anomie

L'anomie est un état de conscience psycho-morale publique ou individuelle, caractérisé par la corruption des normes morales, l'effondrement du système de valeurs morales. Le concept d'anomie a été proposé par un sociologue français, Durkheim Emil, dans le but d'interpréter une réponse comportementale déviante, par exemple des intentions suicidaires, des actes illégaux. L'état d'anomie est inhérent à la société en période de troubles, de révolutions, de perestroïka, de crises de société, en raison de la contradiction entre les objectifs publiés et leur impraticabilité [...]