Tique nerveuse

Le tic nerveux est une contraction stéréotypée involontaire des muscles du visage, parfois du cou. Cet écart s’exprime principalement par de petites contractions. Les contractions musculaires incontrôlées ne sont pas rares et se sont produites une fois chez presque tous les sujets humains. Par exemple, chez la plupart des personnes souffrant de surmenage psycho-émotionnel grave, on note l'apparition de contractions stéréotypées des paupières. Il est connu que le nerf des yeux et la contraction des muscles du visage sont plus fréquents. Au stade de l'enfance (avant l'âge de dix ans), le problème le plus courant d'étiologie neurologique est considéré comme un problème de tics, qui touche une fille sur des centaines et 13% des enfants de sexe masculin. Le phénomène décrit ne nécessite pas de traitement médicamenteux, car il ne nuit pas au corps de l'enfant, ni à celui du sujet mature. Le traitement n'est nécessaire que si les tiques temporaires dégénèrent en un phénomène permanent.

Causes de la tique nerveuse

Le principal facteur contribuant à l'apparition des tiques est considéré comme un dysfonctionnement du système nerveux. Le cerveau humain envoie des impulsions nerveuses «incorrectes» aux muscles, les forçant à se contracter rapidement et de manière uniforme. Ce phénomène est involontaire et l’individu lui-même ne peut pas s’arrêter.

Trois variations de tics sont distinguées, leur classification est déterminée par la cause du déséquilibre du système nerveux: primaire (psychogène, idiopathique), secondaire (symptomatique) et héréditaire (résultant de troubles héréditaires entraînant des lésions des structures cellulaires du système nerveux).

Parmi les causes de saccades primaires qui se produisent dans la période de l'enfance, il y a:

- traumatisme psychoémotionnel;

- trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (le déséquilibre des fonctions est le plus important);

- les phobies;

- anxiété accrue;

- névrose .

Les traumatismes psycho-émotionnels qui ont provoqué l'apparition de tremblements stéréotypés peuvent être aigus, par exemple, avec un seul épisode de peur soudaine, de douleur intense et de maladie chronique. Le système nerveux des jeunes habitants de la planète est mal formé, de sorte que les mécanismes de régulation des actes moteurs sont imparfaits. En conséquence, une réaction violente face à des circonstances négatives entraîne souvent l’apparition d’une violation des tiques. Parfois, des tics nerveux sont observés chez une personne mature.

Les tics nerveux d’origine primaire chez l’adulte sont causés par des stress fréquents, une faiblesse du système nerveux et une fatigue chronique .

Ces secousses sont caractérisées par un cours bénigne. Habituellement, ils passent presque toujours seuls sans l'utilisation de médicaments à base de pharmacopée.

Les tics nerveux d'origine secondaire peuvent être déclenchés par:

- maladies infectieuses du cerveau;

- intoxication au monoxyde de carbone;

- prendre un certain nombre de médicaments de pharmacopée, par exemple des psychotropes ou des anticonvulsivants;

- lésion des capillaires cérébraux (athérosclérose, accident vasculaire cérébral);

- dysfonctionnement rénal ou hépatique, entraînant une augmentation de la concentration de produits de décomposition toxiques affectant le système nerveux dans le sang;

- maladies mentales, telles que: schizophrénie , autisme ;

- processus tumoraux dans le cerveau;

- névralgie du trijumeau;

- blessures à la naissance;

- dystonie végétative-vasculaire caractérisée par un fonctionnement désordonné des parties du système nerveux responsables de la régulation de l'activité des organes.

De plus, les mouvements que l’individu est obligé de faire peuvent souvent être fixés par la suite sous forme de contractions. Ainsi, par exemple, un bébé souffrant d'angine de poitrine doit constamment avaler de la salive, sollicitant les muscles du cou et du pharynx afin d'éviter toute douleur. Par la suite, après la récupération, ces déglutitions peuvent devenir des tics nerveux.

Il existe des tics nerveux héréditaires appelés maladie de Tourette. On pense qu'avec une probabilité de 50%, l'enfant sera atteint de cette maladie si elle est trouvée chez l'un des parents.

Ce trouble apparaît dans l'enfance, au fur et à mesure que les miettes se développent, les symptômes s'affaiblissent. Dans ce cas, la gravité du cours est différente.

Les conditions suivantes peuvent influer sur l'évolution de la maladie:

- conditions auto-immunes;

- des facteurs de stress;

- écologie défavorable;

- infections bactériennes (il existe un avis selon lequel une violation peut provoquer une infection à streptocoque, mais il n'y a aucune preuve);

- Carence en magnésium et en pyridoxine.

Types de tiques nerveuses

Souvent, une contraction nerveuse signifie une contraction normale de la paupière, mais ce n'est pas toujours vrai.

Le tic nerveux a diverses manifestations, à la suite de quoi il est classé en faciale, sensorielle, vocale et motrice.

La variante mimique du trouble est la plus souvent diagnostiquée. Cela n'affecte que la zone du visage. Il s’agit principalement de contractions involontaires des muscles labiaux ou faciaux, le tic nerveux des yeux. Souvent, la variante faciale de la manifestation de la maladie est combinée avec le moteur, car ces deux options sont très similaires.

À la variante motrice de la manifestation de la violation décrite incluent les contractions involontaires des muscles des membres. Les contractions musculaires sont observées beaucoup moins souvent sur les jambes que sur les membres supérieurs. Dans le même temps, les actes moteurs involontaires (claquement de doigts, mains agitées) doivent également être attribués à cette option. L'option motrice comprend également les contractions spontanées des muscles du pied.

Un tic de la voix est souvent confondu avec une maladie rare, se manifestant par l’incapacité de contrôler les cris de certains mots ou expressions, principalement des jurons. La version vocale de la tique se manifeste par l'énoncé incontrôlé de mots individuels.

En outre, les grognements, les pokheking et les formes sonores similaires qui ne sont pas contrôlées par les humains agissent souvent comme des sons spontanés.

Les contractions sensorielles sont causées par l’apparition d’une sensation de froid, de chaleur ou d’une autre sensation qui donne envie à un individu de se frotter à cette partie du corps. Ce sentiment n'est pas lié aux conditions extérieures.

Il existe souvent un mélange de variétés de la maladie. Par exemple, un tick vocal est détecté en conjonction avec une expression faciale ou un type moteur.

De plus, les secousses musculaires non contrôlées sont généralisées lorsqu'elles affectent un groupe de muscles et locales lorsqu'elles se développent dans un certain segment du corps.

En outre, les manifestations simples de la violation décrite et du complexe sont classées.

La première option est observée lorsque les contractions se produisent selon un plan simple, touchant un seul muscle ou un maximum de deux.

La seconde survient lorsque des tremblements musculaires spontanés surviennent selon une certaine séquence, qui est un complexe d’une série d’actes moteurs ou de contractions qui se succèdent.

De par la nature de la nucléation, cette déviation est classée en héréditaire, primaire et secondaire.

Les violations de tiques transitoires sont également distinguées, lesquelles le plus souvent passent d'elles-mêmes. Les contractions musculaires non contrôlées sont caractérisées par une courte durée. De plus, ils peuvent être joués quotidiennement pendant un mois ou même plus, mais leur durée totale n’est pas supérieure à un an.

Le tic-tac de cette variété se trouve dans le désir irrésistible d'accomplir un acte moteur spécifique et même d'émettre un son spécifique. Il s’exprime généralement par les sourcils levés, les clignotements fréquents, le gonflement des narines, l’ouverture de la bouche, les claquements de la langue, les grognements, le nettoyage. En règle générale, aucun traitement spécifique n'est requis.

On distingue également les tics moteurs chroniques, moins fréquents que les tics transitoires, mais plus souvent que le syndrome de Tourette. Afin de déterminer ce type de contraction, les crampes devraient se produire sur une période biennale et chaque épisode devrait durer plus de 90 jours.

Les cas les plus fréquemment diagnostiqués sont les clignotements excessifs, les contractions oculaires ou les torsions. Cette variation des tiques ne s'arrête pas même en train de rêver. Les enfants n’ont pas besoin de traitement spécifique, mais les adultes doivent quand même consulter un médecin.

Symptômes de tiques nerveuses

La manifestation principale du trouble en question est l'apparition de contractions musculaires insurmontables et spontanées. En outre, plus le sujet cherche à neutraliser les contractions, plus le tissu musculaire se contracte. Malgré l'impossibilité de contrôler consciemment l'activité du système nerveux, les individus sont capables de repousser le moment de la crise par volonté et d'affaiblir l'amplitude des contractions musculaires.

En règle générale, les manifestations de cette violation font leurs débuts en raison d'une charge physique ou mentale intense due au surmenage, à une situation traumatique imprévue, à un conflit grave ou à une querelle.

La symptomatologie de l'hyperkinésie est en augmentation constante, alors que les contractions musculaires externes peuvent être visibles pour les autres. Les manifestations cliniques d'un trouble des tiques sont dues à la zone dans laquelle se forment les contractions.

L'hyperkinésie faciale se manifeste par des clignotements fréquents, des tremblements du nez, des contractions chaotiques des sourcils, une ouverture involontaire de la bouche, un mouvement des lèvres, une tension de la zone frontale.

Un tic nerveux, localisé dans la tête ou dans la région cervicale, se manifeste par des spires mécaniques de la tête et des hochements de tête impulsifs.

Les dommages causés à l'appareil vocal donnent lieu à de telles manifestations: l'utilisation inconsciente de sons incohérents, de syllabes, l'apparition de grognements, une toux aboyante ou un hurlement involontaire.

Lorsque les secousses sont disloquées sur le corps, on observe des actes moteurs réflexes des muscles abdominaux, des mouvements désordonnés du diaphragme, des tremblements des muscles du fessier ou du fessier.

En cas de secousses des membres, tapotements automatiques des mains, se noyer ou rebondir sur place.

Les précédents sont connus lorsqu'un individu ne remarque aucun tremblement musculaire involontaire et ne se plaint donc pas d'eux, mais ils sont présents.

Les tics vocaux se retrouvent dans les claques, la toux, parfois dans un langage grossier, en criant des mots émotionnels.

Les symptômes de la maladie en question ne sont pas instantanés. Parfois, les individus qui ne sont pas conscients de l'acte moteur, qui est une tique, risquent pendant une longue période. Le plus souvent, des contractions spontanées sont remarquées par les autres.

Les manifestations nerveuses, l'intensité et la complexité des tics nerveux sont unies par un seul signe: leur incapacité à contrôler. Parfois, les patients peuvent ressentir le début d'une crise. En outre, ils peuvent parfois même le retarder brièvement par force de volonté.

Les symptômes du tic nerveux deviennent particulièrement perceptibles lorsque la personne est dans un état d'excitation ou de fatigue extrême. Parfois, des contractions spontanées peuvent apparaître dans un état de relaxation.

Le tic nerveux n'altère en rien la performance du système nerveux, ne diminue pas les capacités intellectuelles. Dans ce cas, cela peut contribuer au désordre de la santé psycho-émotionnelle. Plus souvent, cela est révélé lorsque la maladie commence à attirer l'attention de l'environnement, provoque le ridicule ou la condamnation. Les tiques peuvent changer de lieu. Ils peuvent aussi grandir.

La plupart des individus ressentent les débuts de la tique sous la forme d'une envie similaire au besoin de bâiller, d'éternuer ou de se gratter. L'apparition de tics nerveux donne l'impression d'une augmentation de la tension que l'individu décide consciemment d'abandonner. L’apparition d’un coma dans la gorge, nécessitant une toux ou une sensation désagréable au niveau des épaules qui oblige à hausser les épaules est un exemple d’une telle impulsion d’alerte

Twitching peut provoquer une sensation de soulagement de la tension, ou une sensation ressemblant à une démangeaison. Un autre exemple clignote pour éliminer la gêne oculaire. Il y a des personnes qui ne sont pas au courant des pulsions d'avertissement. Les tout-petits sont moins conscients de ces besoins que les adultes. Les contractions complexes en l'absence de simples sont rares. Parfois, ils sont difficiles à différencier des compulsions .

Diagnostic d'un tic nerveux

Afin de diagnostiquer la déviation en question, il convient de distinguer les tics des actes moteurs provoqués par la présence d'autres pathologies, telles que la dystonie, le myoclonus, la chorée, les opérations provoquées par des anomalies motrices stéréotypées, les impulsions compulsives.

Le diagnostic différentiel est également très important pour comprendre comment traiter un tic nerveux. Elle suggère d’exclure des affections telles que: dystonie, dyskinésie paroxystique, chorée, autres pathologies génétiques, causes secondaires. Outre le syndrome de Tourette, les affections suivantes peuvent se manifester par des contractions nerveuses ou des actes moteurs stéréotypés: troubles du développement, maladie de Huntington, maladie de Huntington, chorée de Sydenham, dystonie idiopathique, déficience motrice stéréotypique, déviations de l’autisme, neuroacanthocytose, sclérose tubéreuse, dystrophie musculaire de Duchenne, maladie chronique Certaines mutations chromosomiques devraient également être exclues: syndrome de Down, Klinefelter.

En outre, un tic nerveux peut survenir en raison de causes acquises lors de l’usage de drogues, blessures à la tête, accidents vasculaires cérébraux, encéphalite. Fondamentalement, les options énumérées sont des maladies beaucoup moins courantes des tiques. Par conséquent, les dépistages ou les examens médicaux ne sont pas toujours nécessaires. Souvent, pour exclure une pathologie particulière, un examen approfondi et une prise d’historique suffisent.

Les contractions tiques sont généralement considérées comme des syndromes plus fréquents chez les enfants, mais se développent parfois chez les adultes et sont souvent causés par des causes secondaires. Les interrupteurs qui ont fait leurs débuts après 18 ans ne sont pas des manifestations du syndrome de Tourette, mais sont souvent diagnostiqués comme d’autres violations spécifiées ou non spécifiées.

Si nécessaire, des tests peuvent être prescrits afin d’exclure d’autres maux. Par exemple, si lors du diagnostic, il est impossible de distinguer si les tics du patient tourmentent ou s’il s’agit d’une convulsion, un EEG est recommandé. En outre, afin d'exclure les pathologies cérébrales, une IRM devrait être prescrite. Pour exclure l'hypothyroïdie, il est recommandé de mesurer la concentration d'hormone stimulant la thyroïde.

Une analyse d'urine visant à identifier les stimulants narcotiques ou autres est plus souvent nécessaire lorsque l'on observe des contractions chez les adolescents ou les adultes, chez qui des contractions involontaires ont fait leurs débuts de façon inattendue, ainsi que d'autres manifestations comportementales.

Si vous avez des antécédents familiaux de pathologies du foie, une analyse du niveau de céruloplasmine et de cuivre aidera à éliminer la maladie de Wilson.

Un tic nerveux trouvé chez un adulte indique la présence d'anomalies dans la capacité de travail du système nerveux. Par conséquent, à quelques exceptions près, la maladie en question nécessite le conseil qualifié d'un neurologue.
Consulter un neurologue implique d'interroger un patient, d'évaluer son état, de réaliser des tests instrumentaux et de laboratoire, de consulter d'autres spécialistes et d'évaluer le système nerveux.

L'enquête implique une clarification:

- le temps, ainsi que les circonstances de l'apparition d'une tique nerveuse;

- la durée de la tique;

- maladies transférées ou existantes;

- les tentatives d'élimination de la tique et de leur efficacité;

- Est-ce que le reste des membres de la famille a une tique?

Après l’enquête, une étude systématique du système nerveux est réalisée, les fonctions motrices et sensorielles sont évaluées, le tonus musculaire déterminé, ainsi que la sévérité des réflexes.

Pour diagnostiquer la maladie décrite, il est recommandé de réaliser de tels examens de laboratoire sous la forme d'un ionogramme utilisé pour détecter la quantité d'électrolytes dans le sang (le manque de magnésium ou de calcium entraîne une augmentation du tonus musculaire, qui peut être exprimée par des convulsions), un test sanguin général permettant d'identifier la présence d'une maladie infectieuse, étude les matières fécales utilisées pour détecter les œufs d'helminthes.

Traitement contre les tiques nerveuses

La science moderne met en évidence un certain nombre de recommandations et certains exercices qui éliminent ou affaiblissent temporairement les manifestations d'un tic nerveux.

Les tics nerveux sont des actes moteurs inconscients que l'individu ne peut pas contrôler. Leur particularité réside dans l'absence de contractions spontanées lorsqu'une personne accomplit un acte moteur volontaire. Cela est dû au fait que le cerveau contrôle l'exécution d'un certain mouvement à un moment donné et ne manque donc pas de tics arbitraires non contrôlés par la tête.

Malgré l'insécurité relative des actes moteurs incontrôlés, vous devez toujours comprendre comment vous débarrasser d'un tique nerveux.

Avec l'apparition soudaine de contractions musculaires spontanées dans toutes les zones, il est recommandé de resserrer le muscle contractant pendant une courte période. Cette action suspendra la manifestation de la maladie pour une durée indéterminée, mais n'éliminera pas la cause de la déviation en question.

La technique décrite est contre-indiquée si le tremblement est provoqué par une inflammation du nerf trijumeau. Ici, il est recommandé de minimiser au maximum l’effet des stimuli, en évitant tout contact avec la zone de teck.

Comment se débarrasser d'une tique nerveuse? Voici des recommandations. Un œil tremblotant indique souvent que le corps a besoin de repos. Des tremblements musculaires spontanés peuvent survenir lors d'une utilisation prolongée de l'ordinateur, lors d'une lecture dans une pièce sombre ou de la fatigue.

Pour éliminer rapidement le tic, vous devriez:

- couvrez vos yeux pendant 15 minutes et détendez-vous;

- fixez des tampons de coton, préalablement humidifiés dans un liquide chaud, sur les paupières;

- essayez d'ouvrir les yeux très grands, puis fermez les yeux avec force pendant quelques secondes, répétez cet exercice 3 fois;

- appuyez légèrement sur le milieu de l'arcade sourcilière située au-dessus de l'œil tremblant;

- pendant 15 secondes avec les deux yeux clignotent rapidement, puis fermez les yeux pendant 2 minutes et détendez-vous.

Des méthodes de traitement d'une tique nerveuse sont décrites ci-dessous. Des médicaments à base de pharmacopée, des thérapies non médicamenteuses et des médecines alternatives sont utilisés pour se débarrasser des contractions musculaires incontrôlées.

La tâche la plus importante de la correction médicamenteuse du trouble nerveux tic consiste à soulager les symptômes et à éliminer la cause de la maladie. Pour arrêter les épisodes de contraction, on prescrit des médicaments qui affectent la sphère psycho-émotionnelle et le système nerveux du patient.

Dans les tremblements primaires, la préférence est donnée aux médicaments sédatifs (par exemple, Valerian officinalis). En l'absence d'effet, vous pouvez passer à des groupes de drogues plus graves.

Les tics de l'étiologie secondaire du traitement sédatif ne répondent pas. Ici, il est recommandé de commencer l'action corrective avec des médicaments anti-anxiété et antipsychotiques. Ces médicaments sont prescrits en même temps que le traitement de la maladie sous-jacente.

Afin de stabiliser le fonctionnement du système nerveux, il est recommandé, en tant qu'outil supplémentaire, de boire un thé ordinaire avec une mélisse ou de la menthe.

En plus des médicaments, il ne faut pas oublier le traitement de renforcement général. Un traitement avec des drogues non médicamenteuses peut être utilisé avec des secousses primaires et des tics secondaires, car ils normalisent l'équilibre psycho-émotionnel et restaurent les fonctions perturbées du système nerveux.
Les traitements non médicamenteux comprennent: sommeil complet, observation de la journée de travail, nutrition rationnelle, techniques psychothérapeutiques.

L'apparition de nerfs nerveux est un signal important qui indique que le corps a besoin de répit. Par conséquent, avec l'apparition de contractions incontrôlées, vous devez tout d'abord modifier la routine quotidienne, exclure, si possible, certaines activités, allouer plus de temps au repos.

Le surmenage constant, le manque de repos adéquat pendant une longue période entraînent l'épuisement des ressources fonctionnelles du corps et une augmentation de la sensibilité aux irritants du système nerveux.

Il existe de telles recommandations fondamentales sur le programme quotidien pour les tics nerveux:

- se réveiller et s'endormir en même temps;

- respecter le régime de travail;

- faire des exercices;

- suivez le régime de repos (vacances, jours de congé);

- éviter le travail de nuit et le surmenage;

- couper le passe-temps à l'ordinateur;

- limiter ou exclure absolument la télévision.

Une insuffisance de sommeil sur plusieurs jours augmente la susceptibilité de l'organisme aux facteurs de stress, réduit l' adaptation du système nerveux et provoque l' agressivité et l' irritabilité . Le manque prolongé de sommeil provoque un dysfonctionnement encore plus important du système nerveux, qui se manifeste souvent par une augmentation des tics nerveux.

Un excellent moyen de se débarrasser de cette violation douloureuse est de se détendre dans un bain au sel de mer. En outre, l'aromathérapie a un effet merveilleux visant à détendre.

Il convient de noter que le soutien de la famille est essentiel pour les personnes nerveuses. Les parents devraient contribuer à créer une atmosphère de calme à la maison. Ce sont souvent le soutien de l’environnement immédiat, leur soin et leur compréhension qui contribuent à l’élimination rapide des tremblements musculaires soudains et non contrôlés.


Vues: 247

Laissez un commentaire ou posez une question à un spécialiste

Une grande demande à tous ceux qui posent des questions: lisez d’abord toute la branche des commentaires, car, très probablement, selon votre situation ou une situation similaire, il y avait déjà des questions et des réponses correspondantes d’un spécialiste. Les questions comportant un grand nombre d'orthographes et autres erreurs, sans espaces, signes de ponctuation, etc. ne seront pas prises en compte! Si vous voulez une réponse, prenez la peine d'écrire correctement.