VSD

La DVV est un trouble de la fonctionnalité végétative, un complexe symptomatique de diverses manifestations qui se forment en raison d'un dysfonctionnement de l'équilibre du tonus du segment parasympathique et du lobe sympathique du système nerveux. Le premier est responsable du repos ou de la relaxation d'un certain organe et le second de l'activation des processus existant dans le corps. Lorsqu'un dysfonctionnement survient dans le fonctionnement du système ganglionnaire en raison de divers facteurs négatifs, il existe un décalage entre la région sympathique et le segment parasympathique. En conséquence, le sujet commence à ressentir de multiples manifestations. En même temps, l'organe lui-même, dans lequel des symptômes douloureux sont notés, peut être complètement en bonne santé, mais a perdu la régulation du système nerveux, ce qui perturbe le fonctionnement adéquat de l'organe.

Raisons

Des manifestations du trouble en question, les enfants et les adultes peuvent en souffrir. Pour la première fois, une attaque de VVD survient plus souvent dans l'enfance. Aujourd'hui, une variété de symptômes de la VSD est observée chez environ 18% de la population enfantine.

Les facteurs qui provoquent l’apparition de symptômes douloureux incluent souvent une prédisposition héréditaire. La violation décrite peut être détectée rapidement, car dans un petit organisme, le mécanisme de régulation n'a pas encore eu le temps de se former. Par conséquent, il n'est pas capable de maintenir tous les systèmes dans un état adéquat et de réagir aux changements de l'environnement. Afin d'établir le caractère héréditaire de la maladie, le trouble en question doit être identifié chez les plus proches parents des miettes.

En outre, le manque d'oxygène survient souvent pendant la formation intra-utérine du fœtus ou pendant l'accouchement. En outre, le manque d'oxygène provoque des blessures et des maux subis par les miettes au cours des premiers mois de l'existence. Ces facteurs énumérés empêchent la formation d’un mécanisme de régulation nerveuse à part entière. En outre, le système nerveux central subit également un effet négatif qui affecte la qualité des miettes de rêve. Le sommeil des bébés est donc souvent superficiel et intermittent.

Les enfants souffrant de dysrégulation des réactions autonomes se caractérisent par une faible capacité d' adaptation aux divers changements environnementaux, environnementaux et météorologiques. Ils sont susceptibles à la congestion et à la chaleur. À la puberté, il existe un risque d'aggravation des symptômes douloureux en raison de changements hormonaux, d'une croissance accélérée des organes se développant de manière incohérente et disproportionnée.

Une attaque IRR peut également donner lieu à de fortes émotions . La formation de la violation décrite peut entraîner: une exposition prolongée à des facteurs de stress, un effort excessif psycho-émotionnel, un traumatisme mental .

Tout bouleversement émotionnel intense, en particulier dans une situation qui semble désespérée, peut endommager le corps. Le corps réagit aux circonstances qui ont causé la blessure. L' individu perçoit une telle réaction comme des émotions négatives intenses. Cette réaction ne peut être évitée. Il est originaire et est fixé en raison d'effets stressants pouvant entraîner des perturbations au niveau des centres des tissus nerveux responsables de l'activité (tonus) du corps. La cohérence dans le fonctionnement du corps est violée, en premier lieu, dans les systèmes responsables du rétrécissement des lumières des capillaires et de leur expansion. Il en résulte des spasmes qui entravent la libre circulation du sang, ce qui provoque une privation d’oxygène des organes. De tels processus peuvent provoquer des dysfonctionnements dans la régulation neuro-endocrinienne, ainsi que faire baisser le seuil de la douleur.

Les médecins disent que le type de tempérament influe sur la probabilité de l'apparition d'un TRI. Les personnes cholériques et les personnes présentant un type de tempérament mélancolique sont les plus exposées à la survenue de VVD. Les Sanguines sont considérés comme les plus immunisés contre le trouble décrit, car ils sont moins sensibles aux facteurs de stress et ne sont pas fixés sur des émotions négatives.

Le traitement du VVD à la maison pour les personnes sanguines est plus rapide que pour les propriétaires d'autres types de tempérament . Les différences sont causées non seulement par les caractéristiques innées du système nerveux, mais également par les qualités de caractère acquises au cours de l’existence. Les facteurs de stress agissent de manière extrêmement destructrice sur les groupes de personnes caractérisées par la méfiance , la vulnérabilité, la timidité , la susceptibilité, qui ne font pas confiance à leurs propres capacités et qui survivent longtemps aux railleries prononcées dans leur direction. Des conséquences joyeuses attendent également ceux qui voient le monde entier dans des tons gris, vivent dans l'attente constante de malheurs et de troubles, s'enferment ou plongent dans leur propre maladie afin d'éviter la nécessité de prendre des décisions et de prendre des mesures.

Le stress physique ou le manque d'exercice peuvent également déclencher le développement du VVD. Il existe aujourd'hui de nombreuses preuves qu'un entraînement sportif intense peut nuire considérablement à la santé humaine. Cela est particulièrement vrai pour les personnes impliquées dans le sport professionnel, qui ne se fixent qu'un objectif par tous les moyens et parviennent rapidement au résultat souhaité. Mais pour les individus non préparés, un stress physique intense est dangereux, il devient souvent la cause de l’émergence du TRI. Par conséquent, si une personne décide de faire du sport, vous devriez commencer avec des charges modérées, en les augmentant progressivement.

Cependant, malgré ce qui précède, le principal facteur qui nuit à la santé est l’inactivité physique et le peu d’activité, et non le travail épuisant. Une activité physique minimale associée à des facteurs de stress constants et à un stress mental introduit souvent un dysfonctionnement du fonctionnement du corps et conduit à une défaillance du système nerveux. Les surcharges intelligentes sont également un facteur provocant. Souvent, les étudiants qui passent la session, les scientifiques, les personnes dont le travail nécessite des coûts intellectuels élevés, deviennent des "victimes" du TRI.

Toutes les raisons à l'origine du VVD peuvent être divisées en facteurs physiologiques, c'est-à-dire d'origine interne, et psychologiques, de racines externes.

Le premier, en plus de ce qui précède, devrait inclure:

- pathologie cardiovasculaire;

- les perturbations hormonales causées par la grossesse ou lors de la puberté;

- la présence de maladies de nature professionnelle augmente parfois le risque de dystonie végétative-vasculaire , alors que la guérison d'une maladie professionnelle ne garantit pas la disparition de la dystonie;

- allergie;

- tabagisme et alcoolisme excessif (chez les personnes de cette catégorie, le VVD est observé dans 91% des cas).

La deuxième catégorie de facteurs comprend: le stress chronique, le statut social bas ou moyen, les changements fréquents dans les zones climatiques.

Les facteurs de stress peuvent également inclure le manque de sommeil et le surmenage, sans lesquels l'existence moderne est assez difficile à imaginer. L'environnement stressant entoure l'individu partout - à la maison, au magasin, à la maison, au travail. Chaque jour, l'individu est exposé à de nombreux facteurs de stress. Si la durée du stress est minimale, elle est considérée comme utile pour le corps, car elle active le travail des systèmes, la production d'hormones, de neurotransmetteurs, qui ont un effet bénéfique sur le corps. Un stress soutenu à long terme conduit à l'épuisement des mécanismes compensatoires, car après une excitation positive, le fonctionnement des systèmes est inhibé.

Les personnes ayant un statut social faible ou moyen et insatisfaites de leur propre position souffrent souvent d'ennui, car elles ont tendance à gagner plus, gravissent les échelons sociaux ou professionnels et, par conséquent, s'acquittent de tâches écrasantes, mais ne les supportent naturellement pas. La conséquence en est généralement une frustration, entraînant une réaction stressante.

Les vols constants, les fréquents changements de résidence et le fait de vivre à des heures ou des zones climatiques différentes alourdissent le système ganglionnaire, qui doit constamment s'adapter aux conditions changeantes.

Chez les enfants, les exigences extrêmement lourdes imposées au bébé, les lourdes charges de travail scolaire, le mécontentement constant à leur égard et le manque de repos suffisant sont considérés comme le facteur fondamental qui a provoqué l’émergence du VVD. Le psychisme des enfants est très sensible aux facteurs de stress. Après 2-3 mois de cet effet de stress, des signes de VVD apparaissent.

L'excitation du système autonome en réponse à l'influence des facteurs de stress est une réponse physiologique adéquate du corps. Ainsi, le système sympathique répond à la «menace» en libérant des hormones de stress qui stimulent le myocarde. Dans ce cas, une réponse inadéquate et prolongée du système autonome associée à un stress constitue la base des symptômes de la maladie décrite.

Séparément, il convient de distinguer le VSD et l'ostéochondrose, car près de 80% des patients sont le principal facteur à l'origine du VSD, c'est l'ostéochondrose. L'ostéochondrose est une maladie qui affecte la structure du tissu fibreux des disques intervertébraux en raison d'une violation de son trophisme. Souvent, cette pathologie se forme en raison de la faible charge exercée sur les muscles de la colonne vertébrale et du manque d'activité motrice. La maladie en question peut survenir dans n’importe quel segment de la colonne vertébrale, mais l’ostéochondrose cervicale provoque le plus souvent les symptômes du VVD. L’interdépendance de maladies telles que la VSD et l’ostéochondrose consiste en une compression des capillaires vertébraux qui alimentent le cerveau, provoquée par le rétrécissement des espaces intervertébraux et l’apparition d’ostéophytes.

Symptômes et signes

Puisque le VSD est une maladie polysymptomatique, il affecte divers organes. Dans le même temps, les nerfs périphériques ressentent l'impact maximal du système autonome. De plus, le myocarde en souffre.

Aujourd'hui, les gens sont de plus en plus confrontés à des termes tels que crises de panique VVD, mais peu d'entre eux se rendent compte de la nature de ces violations et des conséquences qu'elles peuvent avoir pour le corps. Les attaques de panique sont des symptômes concomitants de nombreux maux, mais le plus souvent, ils sont notés avec le VVD.

De nombreuses personnes souffrent de VSD, souvent sans même se rendre compte de la présence d'une maladie: parmi les symptômes, il existe des variations relativement inoffensives dans le type de réponse aux changements météorologiques, des pics de pression ou une fatigue accrue. Les gens commencent généralement à être anxieux et à demander de l'aide médicale uniquement lorsque des symptômes plus effrayants apparaissent, comme une attaque de panique .

VVD et attaques de panique sont deux concepts inextricablement liés, il faut le comprendre. Une attaque de panique est le résultat d'un dysfonctionnement du système ganglionnaire.

Un signe assez typique du trouble en question peut également être considéré comme une dystonie des capillaires du cerveau. Cette violation peut être classée par syndromes en syndrome cardialgique, tachycardique, bradycardique et arythmique.

Le syndrome cardialgique se manifeste par des algues aiguës dans la région de la couture cardiaque. De telles algues peuvent survenir au repos ou être provoquées par un effort physique. La douleur est souvent caractérisée par sa durée et sa fréquence.

Le syndrome de tachycardie se manifeste principalement chez les personnes du groupe d’âge. Elle se caractérise par une augmentation progressive du nombre de contractions du myocarde, dont le nombre moyen atteint 90 battements par minute. Parfois, avec le syndrome décrit, la fréquence des contractions du myocarde peut atteindre 160 coups. Une manifestation distincte du syndrome IRR considéré est la dystonie neurocirculatoire, qui se déroule selon le type hypertonique. Ce symptôme se caractérise par une augmentation de l'éjection active du myocarde tout en préservant la résistance périphérique des capillaires dans la plage normale.

Le syndrome de bradycardie est beaucoup moins fréquent et se traduit par une diminution de la fréquence cardiaque à 60 unités ou moins. En conséquence, les personnes souffrant de VVD risquent davantage de s'évanouir et d'avoir des vertiges, en particulier avec un effort physique accru. La conséquence immédiate de ce syndrome est les membres froids.

Les symptômes névrotiques sont inhérents à presque toutes les variétés de dystonie autonome. Les émotions négatives sont considérées comme leur cause principale. Ceux-ci incluent: humeurs dépressives, ressentiment, état d' anxiété prolongé, peur , colère constamment contrariée ou irritation . De plus, les émotions positives violentes peuvent également donner lieu à un dysfonctionnement des réactions autonomes. Ainsi, les émotions négatives prolongées et les émotions violentes d'orientation positive provoquent l'apparition des troubles suivants: troubles cardiovasculaires, gastro-intestinaux, respiratoires et des modifications de la thermorégulation.

De plus, les crises sont inhérentes à toutes les variations de la dystonie.

Les principaux signes de VVD sont pris en compte: alias cardiaques, arythmies, manifestations autonomes, fluctuations du tonus des capillaires, détresse respiratoire, états neurologiques.

Tous les symptômes caractéristiques du VSD peuvent être combinés en 7 groupes:

- apathie , faiblesse, fatigue;

- cardialgie ou inconfort dans le myocarde;

- une sensation de manque d'air et des respirations profondes qui en résultent;

- irritabilité, trouble des rêves, anxiété, anxiété, fixation de l'attention sur la maladie;

- vertiges et maux de tête;

- transpiration excessive;

- les fluctuations de pression et les changements de ton des capillaires.

Types

Toutes les variations du TRI sont formées dans des conditions de sursaut émotionnel grave, de tension ou de choc, entraînant un affaiblissement du système nerveux.

Pendant de nombreuses années, la nécessité de classer le VVD en tant que maux ou caractéristiques du système nerveux a suscité des controverses. Au départ, les médecins considéraient le VSD comme une maladie, mais de plus en plus de spécialistes, grâce aux observations de patients, ont tendance à penser que la dystonie est un trouble fonctionnel affectant principalement la végétation et la psyché.

Les troubles fonctionnels et l'inconfort subjectif vous font changer votre mode de vie et nécessitent également une aide opportune et compétente, car avec le temps, ils peuvent se transformer en maladie coronarienne du myocarde, hypertension, ulcère gastrique ou diabète.

Les symptômes du VSD sont très divers et affectent l'activité de la plupart des organes. Par conséquent, le diagnostic de VSD peut prendre beaucoup de temps. Les patients, essayant de découvrir leur maladie, subissent diverses études.

La DVV peut être classée en fonction de la prévalence des symptômes sur: type sympathicotonique, parasympathicotonique et mixte. La gravité des symptômes détermine l'évolution du trouble décrit. La prévalence des phénomènes de dystonie nous permet de subdiviser en formes généralisées (plusieurs systèmes sont affectés) et locales (un système en souffre).

Le VVD est également systématisé avec le flux. Cela peut se dérouler en secret, être paroxystique ou permanent. Étant donné que le syndrome de VVD s'exprime dans de nombreuses manifestations d'origine et d'intensité différentes, le diagnostic de VVD peut être classé en types cardiaque, hypotonique, vagotonique, hypertonique et mixte. De plus, chacun des types énumérés correspond à certains symptômes.

Le diagnostic de VVD se caractérise par une évolution modérée, modérée et sévère. Les personnes souffrant d'une évolution modérée de la maladie ne ressentent pratiquement pas les effets des symptômes. Cette forme est souvent caractérisée par une évolution asymptomatique, de sorte que certains patients ne soupçonnent pas la présence de la maladie en question dans leur vie. Un degré modéré est souvent accompagné d'algues crâniennes instables et de courte durée, d'irritabilité et de douleurs ondulantes peu intenses dans la région du myocarde, souvent provoquées par un effort physique ou une surmenage émotionnel. Les intervalles entre ces manifestations sont assez longs.

Sous forme modérée ou sévère, les patients ressentent un inconfort constant. Ils ont des problèmes avec les activités professionnelles.

Le degré moyen est caractérisé par des symptômes plus vifs. Des périodes d'exacerbation peuvent se produire au cours des mois, ainsi que des périodes de rémission plus courtes. En outre, les crises végétatives qui affectent sérieusement les performances sont également inhérentes à ce degré. Les personnes souffrant de cette forme d'évolution perdent souvent la moitié de leur capacité de travail ou la perdent complètement.

La forme sévère du TRI est considérée comme le degré le plus désagréable. Sa symptomatologie est caractérisée par la résistance. Il se manifeste par des algues intenses dues au type de VSD. La durée des exacerbations est importante et conduit parfois à une invalidité transitoire. Peut nécessiter souvent un traitement hospitalier. Les crises végétatives se produisent souvent avec la gravité en question.

VSD de type hypertensif

Beaucoup de gens sont au courant de la situation lorsque le cœur se met soudain à battre et que la pression augmente régulièrement. Certains peuvent vivre avec cela pendant plusieurs années sans prêter attention aux symptômes, d'autres peuvent immédiatement sonner l'alarme et se présenter à l'examen. Однако, когда после бесчисленных исследований и консультаций, в медицинской карте возникают три непонятные буквы «ВСД» с припиской «по гипертоническому типу», большинство стремится изучить этот диагноз более досконально.

В ходе обследования специалисты могут выявить тахикардию либо аритмию, остальные показатели обычно соответствуют норме. Необходимо отметить, что рассматриваемый недуг вкупе с иными патогенными факторами может спровоцировать развитию множества иных недугов. Рост кровяного давления является основным проявлением ВСД гипертензивного типа. А главную роль при этом играет именно увеличение систолического давления. Однако давление повышено не всегда и в такие периоды индивид ощущает себя хорошо. Считается, что рассматриваемый тип ВСД чаще наблюдается у лиц, ведущих гиподинамический образ существования.

Необходимо разуметь, что анормальная реакция организма на стрессоры повышает тонус капилляров. Если он постоянно увеличен, то в коре мозга возникает эпицентр возбуждения, удерживающий в состоянии устойчивой активности инструменты, ответственные за капиллярный тонус и функционирование миокарда, тем самым способствуя росту давления. Следствием этого является развитие описываемого нарушения.

Traitement hypertensif de type VSD, les médicaments ne sont pas nécessaires, il suffit à la personne de se détendre et de se reposer La symptomatologie de la violation en question ne diffère en rien des manifestations initiales de l'hypertension. Au premier tour, le type hypertonique du DVV peut devenir le premier dans la formation de l’hypertension, puisqu’en cas de dysfonctionnement du système autonome, le tonus capillaire augmente, ce qui est la principale cause de l’hypertension.

Le diagnostic correct du VVD est basé sur la présence des caractéristiques suivantes. Tout d'abord, pour normaliser la pression, il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments antihypertenseurs. Au cours de l'examen, aucune autre pathologie ne devrait être révélée, en plus d'une augmentation de la pression artérielle. Dans ce cas, la pression diastolique reste dans la plage normale.

Parfois, la violation en question peut être accompagnée de crises autonomes résultant d'une activation excessive du système nerveux, au cours desquelles l'excitation atteint son apogée, entraînant une crise sympatho-surrénalienne. Parfois, la pression artérielle peut atteindre 200 mm RT. Art.

De telles crises exacerbent sensiblement le déroulement d'un trouble végétatif. Cependant, ils sont notés chez de nombreux patients. La survenue d'une crise sympatho-surrénalienne est due à l'influence de la poussée d'adrénaline limitante. La saisie s'achève brusquement, de même que ses débuts.

La crise végétative est souvent la manifestation d'un état semblable à une névrose. Cela peut durer de 10 minutes à quelques heures. Les symptômes du VVD deviennent en même temps plus vifs: il y a des signes d'anxiété, de peur insupportable et de panique générés par la peur de leur existence. Les dysfonctionnements dans le fonctionnement des formations nerveuses provoquant une réponse émotionnelle sont considérés comme des conditions préalables à la formation d'une violation de la relation du système autonome avec le système vasculaire.

Avec le type hypertensif de VSD, le traitement et les médicaments ne sont pas prescrits. La prévention consiste à minimiser les facteurs de stress jusqu'à une exclusion complète, à normaliser le rythme et le mode de vie. Chez la plupart des personnes atteintes du syndrome VDS, on observe plus souvent une augmentation de la pression artérielle en raison d'un stress mental intense et de l'activité physique.

Il est important de savoir qu’à chaque nouvelle crise, la gravité des symptômes de la dystonie diminue, mais que d’autres troubles commencent à progresser. Et surtout, l'anxiété augmente en raison de la récurrence des crises. En outre, un état dépressif peut se produire simultanément et une inadaptation sociale peut se développer.

Les symptômes du VSD sont très divers et caractérisés par la subjectivité. Cependant, il est possible d’identifier les signes caractéristiques concomitants du type hypertonique du DVV, à savoir:

- épisodes de palpitations cardiaques;

- algues fortes de la tête: les sujets souffrant de ce type de trouble notent une douleur compressive à l'occiput et des algues ressemblant à des migraines;

- perte de mémoire ;

- il y a nervosité , peur et anxiété, peur de la solitude ;

- gronder dans les oreilles;

- tremblement des membres ;

- diminution ou perte totale de l'appétit;

- "mouches" clignotantes dans les yeux;

Transpiration excessive;

- l'apparition d'une sensation de manque d'air, de constriction et de lourdeur dans la région de la poitrine;

- diminution des performances;

- violation de la coordination;

- dépendance aux conditions météorologiques;

- excitabilité excessive;

- état dépressif;

- sommeil agité, tremblements, insomnie;

Et si les symptômes concomitants de DVV énumérés ci-dessus, pendant une attaque, peuvent ne pas être observés, des indicateurs de pression artérielle élevés sont toujours notés.

Type hypotonique VSD

La dystonie de ce type est un trouble fonctionnel du système ganglionnaire. Cela inclut également des perturbations dans le fonctionnement du myocarde, une diminution de la pression artérielle, une hypotension capillaire et une diminution de l'apport sanguin aux organes. L'état pathologique considéré est associé à l'incapacité du corps à s'adapter à la situation actuelle, aux conditions changeantes, aux circonstances ou aux relations. En termes simples, le VSD par type hypotonique est un moyen infructueux de surmonter une certaine situation stressante pour le corps.

Le tableau clinique de la pathologie décrite est représenté par des affections fréquentes, une fatigue accrue et une diminution des performances. En outre, cette violation entraîne un certain nombre de problèmes psychologiques, tels que la peur de l'incurabilité de la maladie. La détérioration provoque des attaques de panique, des conditions névrotiques et des humeurs dépressives.

La violation décrite est plus susceptible aux jeunes, en particulier aux femmes, de mener une vie hypodynamique. Dans le même temps, les premiers signes de cette violation apparaissent souvent dans l’enfance, puis progressent. Cependant, les symptômes du DVV peuvent souvent disparaître avec le développement de l'enfant. Parfois, les manifestations de ce trouble disparaissent complètement, mais il arrive parfois que les symptômes du VVD réapparaissent après des années.

En même temps, il est assez difficile d’isoler une symptomatologie spécifique, inhérente exclusivement au VSD par type hypotonique, car chaque symptôme peut indiquer séparément la présence d’une pathologie différente, associée indirectement au fonctionnement du système autonome. Cependant, si la symptomatologie se manifeste par une manifestation complexe, des manifestations cardiologiques ou vasculaires sont détectées, des circonstances traumatiques sont présentes dans la vie du sujet, ces facteurs sont à la base de la différenciation du trouble. En outre, un critère de diagnostic important est une diminution persistante de la pression artérielle, qui se produit dans diverses conditions et qui est indépendante des facteurs externes.

Les échecs cardiaques chez les VVD de type hypotonique sont représentés par des sensations subjectives dues à des échecs du myocarde et à des dysfonctionnements capillaires. Il existe souvent des alias cardiaques périodiques de nature douloureuse. Ils n’ont pas de localisation claire, il est donc difficile de séparer leurs limites. De plus, les algues peuvent rayonner sur différentes zones du haut du corps.

Souvent, la douleur est accompagnée d'une sensation de manque d'air, d'un coma dans la gorge, d'une difficulté à respirer. Des troubles mentaux et l'apparition de phobies sont également possibles. L'apparition d'algues n'est pas causée par le stress physique. Ils ne peuvent pas être arrêtés avec de la nitroglycérine. Leur durée n'est pas caractérisée par une périodicité égale. Il est possible d'éliminer la douleur dans la région myocardique avec ce type de DVV grâce à des effets hypnotiques, calmants ou antidépresseurs, qui indiquent précisément les racines psychologiques du syndrome douloureux.

En l'absence d'algie exprimée de manière persistante, les sujets peuvent se plaindre de la présence d'un inconfort dans le sternum. L'augmentation des contractions du myocarde et le désordre de son rythme constituent le deuxième symptôme cardiovasculaire le plus fréquent. La tachycardie se manifeste par la sensation de battements cardiaques puissants dans la cavité thoracique. Des sauts de tension artérielle et tous les symptômes provoqués par des réactions vasculaires sont également probables, à savoir: cyanose des muqueuses et des lèvres, sensation de frissons ou inversement bouffées de chaleur, pâleur du derme ou de ses rougeurs, extrémités froides. Réduire la fréquence des contractions du myocarde ou de la bradycardie avec le type décrit de VVD est moins commun.

Les fluctuations de pression sont le signe le plus significatif pour la différenciation du type hypotonique de TRI. Des sauts de tension artérielle sont observés après une tension nerveuse ou à la suite d'autres symptômes. En raison de l'hypotension, des migraines peuvent apparaître, accompagnées de vertiges, de tremblements, de manque d'air. Avec une forte chute de pression, des évanouissements sont probables.

Le syndrome d'hyperventilation est représenté par les réactions psychophysiologiques du système respiratoire. Une caractéristique typique de ce syndrome est son apparition exclusivement sur l'inspiration. Cela lui permet de distinguer avec l'asthme, caractérisé par l'apparition sur l'expiration d'une crise d'asphyxie.

Lorsque le VVD est de type hypotonique, la combinaison de manifestations suivante est généralement la suivante: tension musculaire, respiration rapide, sensation de malaise qui se produit en l'absence d'un irritant de l'extérieur. En règle générale, tous les symptômes ne sont associés ni à des troubles respiratoires, ni à des pathologies endocriniennes ni à des troubles du fonctionnement du système cardiovasculaire. Il se caractérise par une relation étroite avec les crises d’anxiété et de panique.

Une respiration rapide superficielle provoque une chute du dioxyde de carbone. La réduction de la concentration de dioxyde de carbone entraîne l'apparition dans le sang d'un environnement alcalin et la dépression du centre respiratoire. Le cerveau, sentant un manque d'oxygène, envoie un signal de danger, entraînant des troubles musculo-toniques, des anomalies motrices, une diminution de la sensibilité, des maux de tête, une sensation d'irréalité de la réalité et d'autres réactions autonomes: sensation de lourdeur du sternum, vertiges, crise d'essoufflement, faiblesse, perte de conscience. , frissons, engourdissement ou picotement des membres, augmentation des contractions du myocarde, hypotension.

Des troubles gastro-intestinaux accompagnent souvent le syndrome d'hyperventilation: éructations, nausées et augmentation de la motilité intestinale. Éliminez une crise d'asthme en donnant à une personne l'occasion de respirer dans un sac en papier. L'air riche en dioxyde de carbone permet une respiration normale.

Le VSD hypotonique est presque toujours accompagné d'une variété de troubles digestifs. Les symptômes sont représentés par une douleur dans l'abdomen de nature douloureuse et spasmodique, des ballonnements et un trouble des selles. La douleur survient souvent après avoir mangé ou à la suite d'événements de stress. En outre, il peut y avoir une violation de l'appétit, une altération de la motilité du tube digestif, une difficulté à avaler, des nausées, un hoquet, des éructations. Il est caractéristique qu'en présence de toutes ces manifestations, une maladie réelle soit impossible à identifier.

Outre les symptômes et les signes de VVD susmentionnés, de type hypotonique, peuvent apparaître les manifestations suivantes: transpiration accrue, trouble de la thermorégulation, faiblesse, fatigue, apathie, diminution des performances. En outre, la plupart des patients se plaignent d’irritabilité excessive, de larmoiements, de maux de tête, de troubles du sommeil, de perte d’intérêt pour la vie.

VSD de type cardiaque

Ce type de VSD de type cardiaque est un dysfonctionnement du système ganglionnaire associé à de graves symptômes de cardioneurose. La dystonie, forme cardiaque, issue d'autres variétés de la maladie, se caractérise par le syndrome de la douleur, accompagnée d'une gêne dans la région du myocarde. Il n'y a pas de localisation claire de l'algie. Les douleurs se contractent, brûlent ou éclatent. Ils surviennent après un bouleversement émotionnel ou une situation stressante. La douleur décrite est semblable à une crise d'angine de poitrine, mais il est impossible de les arrêter avec de la nitroglycérine. Outre les principaux symptômes de la maladie, on peut distinguer d'autres manifestations du trouble. Ils ne peuvent pas être attribués à des symptômes spécifiques, mais ils contribuent souvent au diagnostic correct.

Les manifestations concomitantes de la DVV par type cardiaque sont les suivantes: dépendance météorologique, algias persistantes ressemblant à des migraines, instabilité émotionnelle, membres tremblants, transpiration excessive, troubles du sommeil, fatigue, léthargie.

Les symptômes du VVD chez l’adulte visent à éliminer les facteurs de risque et à adapter le patient aux facteurs de stress. Le parcours thérapeutique est choisi après une anamnèse, les examens de diagnostic instrumentaux nécessaires et la réussite des tests de laboratoire.

Comment traiter les VSD de type cardiaque? La stratégie de traitement inclut des pharmacopées telles que les tranquillisants, dont l’action vise à normaliser le fonctionnement du système nerveux, les sédatifs qui améliorent la stabilité mentale et la pression artérielle basse, les antidépresseurs qui minimisent les signes d’anxiété, soulagent l’irritabilité, améliorent l’humeur à la privation d’oxygène, les cérébroprotecteurs visant à optimiser l’approvisionnement en sang du cerveau, etc.

Le traitement du VVD à la maison comprend des exercices de respiration, d’auto-entraînement, des massages. Les exercices aérobiques systématiques (natation, cyclisme, marche), une bonne nutrition et une routine quotidienne rationnelle sont également recommandés.

VVD sur type vagotonique

La plupart des études confirment que la dystonie est le plus souvent étroitement associée à la pathologie de la psyché. Les causes de la formation du désordre sont souvent des états dépressifs et des névroses , évincés dans le subconscient , et se manifestent donc par divers symptômes somatiques. En cas de dysfonctionnement du système autonome de la forme vagotonique, les fonctions subordonnées au système parasympathique responsable de l'homéostasie sont violées.

La VVD par type vagotonique est l'effet parasympathique du nerf vague sur le corps, autrement appelé vague. Ce type de VSD est souvent observé chez les enfants et les adolescents. L'inhibition du système parasympathique entraîne une augmentation de la fatigue, de l'apathie, des troubles de la mémoire, des humeurs dépressives et de la somnolence. Outre les symptômes énumérés, il existe également de telles manifestations de déviations végétatives, telles que:

Tension artérielle basse

- algues du coeur;

- gonflement sous les paupières inférieures;

- transpiration;

- essoufflement;

- diminution de la fréquence cardiaque;

- douleur dans les membres inférieurs apparaissant la nuit;

- l' hypocondrie ;

- vertiges;

- augmentation de la salivation;

- peau "marbre";

- intolérance à l'étouffement;

- douleur dans l'abdomen;

- nausée, perte d'appétit;

- obésité, anxiété.

La VVD de type vagotonique entraîne le développement de peurs, l'incapacité de mener à bien un travail de qualité. L'homme est affaibli. Les attaques sont souvent accompagnées d'algues crâniennes.

Le type vagotonique de DVV provoque souvent chez les individus l'apparition d'une peur pour leur propre vie. La maladie en question résulte de l'influence des facteurs suivants: dysfonctionnement de l'hypothalamus, troubles de la tige, séjour de l'individu dans des conditions stressantes, lésions organiques du cerveau.

Type mixte IRR

Le symptôme sous-jacent dans le TRI mixte est les coups de bélier. Dans ce cas, les indicateurs de pression artérielle peuvent augmenter fortement à la hausse et chuter brusquement au minimum. De plus, chez certains sujets, les fluctuations de pression sont caractérisées par une imprévisibilité, chez d'autres, il existe un certain schéma de changement de pression.

La médecine moderne ne distingue pas la forme mixte du TRI en tant que maladie distincte. Cela est dû au fait que les symptômes de la dystonie de type mixte ne sont pas une conséquence de maladies d'organes et de dysfonctionnements du système, mais une déficience fonctionnelle - une névrose. En termes simples, l'état du myocarde, des capillaires et d'autres organes est dans les limites de la normale et les symptômes existants sont provoqués par le désordre du système nerveux qui contrôle l'activité de ces organes.

En fait, la forme mixte IRR est une combinaison de dystonie de type hypertensive et hypotonique. Dans ce cas, les symptômes d'un type de VSD peuvent être remplacés par des manifestations d'un autre type ou être observés simultanément.

Ainsi, afin de diagnostiquer la violation décrite, en plus des fluctuations de pression, les signes suivants doivent être présents: fatigue accrue, vertiges, faiblesse, évanouissements, scintillement des yeux, sensation d'irréalité de la réalité, oppression thoracique, algues du myocarde.

Le facteur précédent à l’origine des manifestations énumérées est souvent une surcharge physique ou une surcharge neuropsychique. Il peut également y avoir un changement dans la fréquence des contractions du myocarde, des extrasystoles, ce qui provoque la peur d'un arrêt cardiaque ou la peur d'une crise cardiaque. Un mal de tête qui survient après une explosion émotionnelle ou un stress physique accompagne souvent le trouble décrit.

Les patients avec un TRI mixte ont des difficultés à respirer. Souvent, ils ressentent l’incapacité de prendre une respiration complète, un essoufflement et une sensation de manque d’air peuvent apparaître. En outre, les troubles du rêve sont notés. Le sommeil des patients présentant le type de trouble décrit est souvent intermittent et agité. Il est difficile pour eux de s'endormir. En même temps, ils ressentent une somnolence constante le jour et se sentent dépassés au réveil. En outre, les patients atteints de VVD ont une sensibilité élevée aux fluctuations météorologiques.

Traitement

Pour que le traitement thérapeutique donne le résultat souhaité, il faut tout d’abord changer la manière d’être. Un rapport adéquat de repos et de travail assure le bon fonctionnement du système ganglionnaire. Une activité physique équilibrée est également très importante. Par conséquent, jogging matinal, fitness, aérobic, natation sont les bienvenus. Abuser du sport n'en vaut pas la peine.

Comment traiter le VVD? La stratégie thérapeutique contre la dystonie consiste à modifier les conditions nutritionnelles et les habitudes quotidiennes. Le sommeil des personnes souffrant de VSD devrait durer au moins 8 heures. En outre, pour normaliser la condition, il est recommandé de visiter un centre de santé neurologique. Les médecins recommandent un cours de massage annuel. Cependant, une variété d'hydrothérapie a l'effet thérapeutique le plus prononcé.

Le traitement de la DVV chez l'adulte est habituellement symptomatique. Tout d’abord, le VVD implique la nomination de tranquillisants et d’antidépresseurs, qui doivent être pris pendant au moins six mois pour obtenir un résultat positif stable. Le choix de la posologie dépend de la gravité des symptômes. Avec une pression artérielle élevée, des médicaments antihypertenseurs sont utilisés et la caféine est prescrite pour une pression artérielle basse. Le traitement doit obligatoirement comprendre la prise de vitamines du groupe B, la nomination de bêta-bloquants et d’agents de la pharmacopée à base de ginseng.

Le remède contre le VSD et le choix des médicaments sont purement individuels, car ils sont dus au type de VSD, aux caractéristiques du parcours et à la nature des symptômes. En cas d'insuffisance veineuse, la désignation d'un vazoket est indiquée, son action visant à éliminer la gravité de la tête, la douleur et les pulsations. Dans ce cas, le médicament doit être pris pendant une longue période. S'il y a augmentation du tonus des capillaires et augmentation de la pression, Cavinton, Sermion est prescrit. Betaserk contribue à l'élimination du bruit dans la tête et l' afobazole contribue à éliminer l' état d'anxiété .

Comment se débarrasser de l'IRR? En plus de prendre la pharmacopée, un sourire ordinaire aidera à activer le cerveau. Par conséquent, il est recommandé que les sujets souffrant de dystonie sourient, apprennent à profiter de la vie et ne se concentrent pas sur les troubles quotidiens. Changer les points de vue sur la réalité environnante améliore considérablement la situation. Pour se débarrasser à jamais de ce malheur avec l’aide de médicaments de la pharmacopée, il ne suffit pas, il est également nécessaire que le patient souhaite guérir.

Vues: 10 867

Laissez un commentaire ou posez une question à un spécialiste

Une grande demande à tous ceux qui posent des questions: lisez d’abord toute la branche des commentaires, car, très probablement, selon votre situation ou une situation similaire, il y avait déjà des questions et des réponses correspondantes d’un spécialiste. Les questions comportant un grand nombre d'orthographes et autres erreurs, sans espaces, signes de ponctuation, etc. ne seront pas prises en compte! Si vous voulez une réponse, prenez la peine d'écrire correctement.