Crise de colère féminine

photo de l'hystérie féminine L'hystérie féminine est un état émotionnel particulier, presque incontrôlable, inadéquat, accompagné d'une augmentation de la voix, de pleurs et d'une gesticulation excessive. Elle ne se prête pas au contrôle, en particulier au moment du climax, bien que lorsque la tension commence tout juste à s’accumuler, il soit encore possible d’influencer, de calmer, de contrôler la situation et la femme elle-même.

Dans l'hystérie, une femme donne libre cours à ses émotions, à la douleur accumulée, à la peur , à l'impuissance, aux sentiments et devient à ce moment-là extrêmement sincère. En outre, la raison de cette condition peut être le désir de réaliser quelque chose, de déclarer quelque chose, de sorte que l'hystérie féminine est une sorte de manifeste.

Il convient de noter qu’il est nécessaire de faire la distinction entre les crises quotidiennes et les crises cliniques. Le ménage s'accompagne d'une explosion émotionnelle et constitue un désassemblage, une épreuve de force, avec le possible lancement d'objets. Dans les psychiatres cliniques, l'hystérie réelle est définie comme étant l'hystéroïde. Ces personnes (hommes et femmes) ont un caractère impulsif et ont trop d'imagination. Elles sont dès l'enfance sujettes à une manifestation particulièrement rapide des émotions.

Causes de la crise de colère féminine

L'hystérie féminine est souvent un moyen de manipuler des personnes proches et environnantes à des fins égoïstes. En tout état de cause, l'hystérie féminine est une action très remarquable et spectaculaire et il est impossible de ne pas y prêter attention, ce qui est généralement accompli par une femme. Un tel féminin aime être à l'honneur, être sujet d'admiration et d' envie . Pour ce faire, elle se crée une image: habillée avec prétention, peinte et découpée de façon peu naturelle et adaptée à son âge. Son comportement est prétendu et donne la théâtralité.

Afin de comprendre la force de l'hystérie féminine et de savoir quoi faire dans une telle situation, vous devez en comprendre les causes.

L'hystérie féminine peut être causée par des caractéristiques du système nerveux. Si une femme se livre souvent à des querelles déraisonnables et que cela se produit de manière très intensive, s'il est impossible de la calmer et si elle devient complètement incontrôlée, il est nécessaire de consulter un bon spécialiste (psychothérapeute, psychiatre). Si, après le diagnostic, il s'avère que la représentante du sexe faible est caractérisée par un type de personnalité hystéroïde ou psychopathique, elle comprendra pourquoi elle est incapable de maîtriser ses émotions explosives explosives.

Grâce à une visite opportune chez le médecin et à un diagnostic correct, vous économiserez beaucoup d'énergie et de nerfs. Le spécialiste établira un programme en fonction duquel la psychocorrection du comportement sera effectuée, prescrira les agents thérapeutiques nécessaires et prescrira un traitement de psychothérapie.

Les troubles hormonaux, les malaises, les perturbations hormonales pendant la ménopause, pendant la grossesse, pendant le syndrome prémenstruel peuvent également provoquer une hystérie féminine. Dans ces conditions, les femmes deviennent trop sensibles, vulnérables, déprimées, anxieuses et ont de fréquents changements d'humeur.

Stress constant, stress régulier, dépressions nerveuses provoquent l’apparition de crises de colère féminines. Même la plus calme et équilibrée des femmes, sous l'influence constante de la tension nerveuse, ne résiste pas, son psychisme stable «se casse». Cet état nerveux est éliminé par le fait que tous les facteurs déstabilisant la psyché sont complètement retirés de la vie. C'est souvent très difficile à faire, mais possible.

Très souvent, des femmes fortes, résolues, habituées à prendre tous les soucis sur leurs épaules et à contrôler seules tout ce qui se passe, souffrent d'hystérie. Une fatigue excessive et une congestion du système nerveux se forment à partir d'un tel contrôle excessif de tout, ce qui nécessite une certaine sortie.

L'hystérie chez une femme est un moyen de décharge émotionnelle. Cela ne se produit pas seulement parmi les individus au caractère déséquilibré, mais également parmi ceux qui, en raison de leur éducation, sont habitués au fait que les émotions doivent être contenues pour ne pas leur permettre de sortir. C'est un coup dur pour la santé. Une décharge émotionnelle est tout simplement nécessaire, mais pour l'empêcher d'atteindre l'hystérie, vous pouvez trouver d'autres moyens de «se défouler»: sport, danse, travail physique intense, visites chez un psychothérapeute.

L'hystérie féminine dans une relation survient sous l'influence de la nostalgie, du découragement, de la non-réalisation, qui se forme sur le puceron de rien à faire. Cela se produit souvent avec des femmes au foyer, des femmes qui n’ont pas eu lieu dans la vie et qui vivent d’un mari riche. Ils ont un moment où ils se rendent compte qu'ils pouvaient se réaliser à un moment donné. C'est sous l'influence de telles pensées que survient une hystérie féminine, au cours de laquelle les femmes prétendent aux maris qu'elles ne leur permettent pas de se réaliser.

Lorsque la représentante du beau sexe est active, participe à la vie publique, elle est moins menacée par l'émergence d'un état hystérique. Mais quand une femme qui aime la communication, la rencontre, est obligée de s'asseoir sur quatre murs, elle commence à s'ennuyer, les émotions s'accumulent progressivement en elle et le moyen le plus abordable de les utiliser est la colère. Dans ce cas, la solution consiste à rechercher une leçon supplémentaire, un passe-temps, en prenant des cours sur des sujets qui l'intéressent.

Les expériences de peur et d'anxiété provoquent également des accès de colère. Si une femme ressent une sorte de peur depuis longtemps, elle doit en analyser les causes et en comprendre les raisons. Au cours de l'expérience de la peur, quelqu'un devrait être présent près d'elle pour la rassurer, la convaincre que sa peur n'a aucune raison et essayer de ne pas amener cet état d'inquiétude au seuil de l'hystérie.

Comment gérer l'hystérie féminine

Devant beaucoup de gens (en particulier les hommes), à un moment donné, se pose la question de savoir ce qu’est une hystérie féminine, que faire quand elle se présente.

Pour faire quelque chose, vous devez savoir quel est le danger de l'hystérie féminine et comment s'y rapporter.

Une crise d'hystérie chez les femmes est exprimée de manière très nette et nette. La cause peut être une situation désagréable ou un signal. Femin commence à élever la voix, rougit, au moment le plus aigu, elle commence à pleurer, trépigne et gesticule brusquement. La conscience en ce moment est obscurcie et lorsqu'une femme se calme, elle ne peut pas se rappeler complètement ce qu'elle a dit exactement et ce qui s'est passé tout le temps. De telles attaques hystériques peuvent être répétées très souvent.

Les accès de colère des femmes dans une relation causent des conflits et le divorce. Les hommes prennent souvent l'initiative entre leurs mains, cherchent des moyens de sortir de la situation, proposent à leur femme de consulter un médecin ou même insistent pour avoir un psychothérapeute.

L'hystérie est un comportement inapproprié qu'il convient d'éviter, mais certaines formes particulières de sa manifestation peuvent avoir les conséquences les plus graves. La crise de colère, par exemple, est très spécifique. Une voix calme et étouffée, une sonorité particulière, un regard sombre, une humeur sombre - voilà le danger de ce type d'hystérie féminine. Si une femme ne jure pas et ne se bat pas, elle doit encore trouver un endroit où tromper son énergie et sa colère. Si vous demandez à une femme si féminine - ce qui s’est passé, sa réponse sera sans équivoque - rien. À ce moment, vous devez immédiatement commencer à prendre des mesures, car dans cet état, une femme peut faire diverses préparations, agir malgré tout, collecter des objets pour pouvoir partir.

Tout d'abord, un homme doit découvrir quelle est la raison. La façon la plus simple de le faire est simplement de demander directement. Mais ne demandez pas ce qui est arrivé, mais demandez-vous s'il est possible de rectifier la situation d'une manière ou d'une autre et ce qui peut être fait maintenant.

Les femmes souffrant d'hystérie plus complexe devraient être traitées sous la supervision d'un psychothérapeute. Il découvre la cause des attaques et établit une série de sessions.

La normalisation de la vie sexuelle d'une femme peut la sauver des accès de colère. Par conséquent, il est logique de consulter un mari pour un sexologue.

Après le régime du jour et de la nuit, suffisamment de sommeil et de repos, une alimentation adéquate, l'interdiction des mauvaises habitudes, la relaxation et le sport sont les principes de base qui, s'ils sont respectés, minimisent l'influence des facteurs négatifs, ce qui contribue à éliminer et à prévenir la survenue de crises de colère.

Si la raison en est une perturbation hormonale, vous devez alors consulter un gynécologue afin qu'il vous prescrive des médicaments qui normalisent le niveau hormonal et réduisent la manifestation de réactions autonomes. Parallèlement à cela, les sédatifs sont prescrits.

Pendant une crise, une femme ne doit jamais répondre de manière agressive, cela ne fera qu'aggraver la situation. Il faut faire preuve de sang-froid et de patience, accepter l'opinion d'une femme, puis lui donner de l'affection et des soins. Quand une femme se calmera, elle l'appréciera et la remerciera.

Une question populaire à ce sujet est: l'hystérie féminine fait-elle peur aux hommes? Une femme qui se distingue par un type de personnalité hystérique est une personne très difficile, et tous les hommes ne sont pas capables de supporter des querelles et des crises constantes.

Un homme cherche avant tout soutien, stabilité et soutien chez une femme, et ses accès de colère témoignent d'un personnage déséquilibré. Si, au début d’une relation, une femme était calme, contenue, mais qu’elle avait fait une crise de colère, elle devrait s’attendre à l’une des deux options possibles pour le comportement d’un homme.

Dans le premier cas, un homme en état de choc dû à un changement aussi radical, sans rien comprendre, rompt immédiatement sa relation avec une femme.

Dans le second cas, l’homme cherchera d’abord à cerner le problème, à comprendre ce qui la provoque et essaiera de faire quelque chose. Mais si les accès de colère sont très fréquents et trop intenses, même les plus forts peuvent abandonner. Et ici, il n’est même pas question de savoir si une hystérie féminine fait peur aux hommes, c’est bien quelque chose à faire avec cela. Par conséquent, une femme devrait tirer des conclusions quant à savoir si elle doit être avec l'homme par qui elle souffre. Ou bien, si ce n’est pas une affaire d’homme, elle doit apprendre à se contrôler si elle chérit la relation.

Un homme et une femme doivent être heureux dans leur relation, se réjouir et ne pas se tourmenter de manifestations hystériques.


Vues: 50 573

8 commentaires sur “Hystérie féminine”

  1. Vous écrivez dans un article qu'une femme ne devrait pas réagir de manière agressive. Après que la femme se soit calmée, elle remerciera. La pratique montre le contraire, si elle montre participation et douceur, la confrontation grandit avec la vengeance. La femme croit - une fois qu'il a lâché prise, est allé à l'occasion - je vais écraser complètement. Un exemple n'est pas un seul. La rebuffade à l'agresseur le met à sa place.

  2. Mon fils a la même situation dans sa famille: les crises de sa femme 2 à 3 fois par semaine, des cris, se précipitant sur son mari, ses enfants, me criant dessus, ses parents et ses frères (elle a 40 ans), bien qu'ils vivent séparément avec son mari et ses enfants. Il aime ses enfants (âgés de 6 et 8 ans), ne veut pas de divorce, mais il est sur le point. J'ai peur pour leur famille. La raison en était hystérique: la fille n’a pas fait le lit, n’a pas terminé les cours en arrivant du travail, le mari n’a pas le temps de nettoyer la plomberie ou l’aspirateur, bien qu’il conduise les enfants à l’école et que le jardin le mène. (Elle part plus tôt et vient plus tard du travail). Elle ne veut pas aller chez un thérapeute, elle va directement à un cri. Quelles pilules peut-elle donner pour calmer le système nerveux? Vitamines "iherv" -américaine je l'achète. Mais tout fonctionne déjà très bien, que peut-on prendre avec des médicaments? Je vous prie d'aider nos problèmes pour que les enfants ne restent pas orphelins.

  3. Et j'ai divorcé de ma troisième femme. Laissez le fou être traité dans une maison de fous, mais maintenant je me sens bien seul!

  4. Je voudrais, je poursuivrais en justice pour un sexisme aussi vil.

  5. Oui L'article est bon. Elle-même a fait face à cette situation. L’intensité des crises augmente, veuillez contacter un spécialiste (car je ne trouve aucune ressource en moi pour le moment). L'offre ignore. En période de dédouanement, tout va bien, mais ils deviennent moins courants. Au cours de la prochaine période d’illumination, je parlerai et jetterai les lignes sur lesquelles elle doit faire un effort et s’améliorer. Je prendrai des décisions en fonction des résultats. Objectivement, dans la mesure du possible, il a éliminé ses 50% dans les causes de l'hystérie, mais je reste le coupable de crises de colère que je ne me considère pas. Si après la date limite il n'y a aucun changement positif, je quitterai la relation, même si ce sera très désolé (deuxième mariage, deuxième enfant, je l'aime beaucoup).

    • Un point doit être clarifié! Les femmes ont-elles retrouvé des cycles normaux normaux après la naissance de leur deuxième enfant ??? Si ce n'est pas le cas, alors ce problème peut être dans le contexte hormonal d'une femme (dans cet état, elle ne peut pas se contrôler). Faites attention au CIP (c'est deux jours avant la menstruation ou deux jours après le début de la menstruation). Je vous demande de noter un des faits importants, les cycles mensuels ont environ 28 jours, le point de départ du plus mauvais changement des hormones est le 14 (après quoi le niveau des hormones féminines diminue).

  6. Bon article, on va faire quelque chose

Laissez un commentaire ou posez une question à un spécialiste

Une grande demande à tous ceux qui posent des questions: lisez d’abord toute la branche des commentaires, car, très probablement, selon votre situation ou une situation similaire, il y avait déjà des questions et des réponses correspondantes d’un spécialiste. Les questions comportant un grand nombre d'orthographes et autres erreurs, sans espaces, signes de ponctuation, etc. ne seront pas prises en compte! Si vous voulez une réponse, prenez la peine d'écrire correctement.